Le lecteur aura compris, s'il lit le chardon depuis quelque temps, que je ne connais rien à rien et y comprends encore moins. Quelle drôle d'idée, aussi, de s'interroger sur les événements du grand monde, celui que le journal télévisé nous montre si rarement ! Encore une fois, je vais me mêler de ce qui ne me regarde pas, parler de ce à quoi je ne connais rien, et n'être même pas un pseudo-expert, certainement pas expert, à peine pseudo. Or donc, je vais vous parler du Kenya. J'entends déjà les foudres des vrais spécialistes tonner contre moi : malgré l'effroi que cela m'inspire, j'ose. J'ose tout, je vous l'ai déjà dit, car j'ai une réputation à tenir.

source