Le référendum suisse a suscité une indignation des élites et de l’Europe. Décidément, ces référendums sont dangereux, souvenez-vous du référendum constitutionnel de 2005. Là encore, tout le monde était pour et finalement le non l’emporta. Voici un procédé pareil : tout le monde était contre : tous les partis (sauf l’UDC), le gouvernement, le patronat, les syndicats et les médias. Malgré tout, la proposition fut adoptée. (cliquez sur le titre pour lire la suite)

source