1/ Donc, il y a eu des manifestations "dans l'est" on cite Kharkov, Dniepropetrovsk, Donetsk et Odessa. Ah ! Odessa ? oui, ce n'est pas à l'est, c'est au sud. Entre la Crimée et la Moldavie. C'est toute la zone russe qui est visée, ainsi que je le disais hier.

2/ Un journaliste explique que ces manifestants auraient été payés. Ben voyons.... Je suis sûr qu'il était sur place et qu'il a vu les billets circuler. Cela s'appelle de la confirmation de sources... L'usage du conditionnel est un faible barrage précautionneux.

3/ Le processus juridique de l'intervention russe est en place (demande du Parlement, acceptation de Poutine). Remarquez la référence à l'accord du 21 février. Ah oui, c'était qq chose qu'on a oublié car il y a eu entre temps des pressions de Maïdan... (voir l'excellent billet de Bruxelles2, qui a un bon traitement depuis le début de la crise)

4/ Il reste qu'on remarque la maîtrise de la communication : pas de réaction officielle de Poutine pendant quelques jours, pas de revendication officielle de troupes déployées, troupes sans badges, et très certainement pas mal d'agents russophiles en action à travers le pays (ça, c'est pour le journaliste de tout à l'heure : oui, il y a probablement tout un tas de manœuvre souterraines, tout comme il y en eut probablement de la part des Américains du côté de Maidan...).

5/ Il reste que la Russie a déployé en deux jours plus de six mille hommes avec quatre jours de planification. Pour des gars qu'on dit à la ramasse, je trouve ça pas mal. Cela ne signifie ps la valeur au combat mais à vue de nez, ils ont fait des progrès depuis la Géorgie 2008.

6/ Puisqu'on en est à évoquer des choses militaires, on parle beaucoup de navires dans la mer Noire. On annonce même un porte-avion américain supplémentaire en Méditerranée. Mais il y a un petit goulet, le Bosphore, soumis aux conventions de Montreux et surtout à la maîtrise des Turcs. Je ne suis pas du tout sûr que ces derniers verront d'un bon œil des navires américains pénétrer dans la mer Noire. Et je ne suis pas sûr que les Russes laisseraient faire...

7/ L'ancien Saceur rappelle l'existence de l'Otan,on entend des communiqués martiaux, et notamment la réunion à Varsovie pour prendre des sanctions, les Lettons sont très fermes, MM. Cameron et Hollande sont très inquiets. Oui, mais l'Ukraine n'est pas un membre de l'Alliance. Remember Prague, Budapest et Tbilissi... Je serai très surpris d'une ascension aux extrêmes.

Pour conclure, on lira le billet plein de bon sens de Jacques Sapir de ce soir : il y a urgence à raisonner calmement.

Le Chardon.