C'est l'histoire de Fanny King, apprentie danseuse qui rêve de réussir à Broadway. Elle rêve beaucoup et est très candide mais elle traverse la fureur des spectacles avec une certaine innocence, seule façon d'entrer dans un milieu fait de beaucoup de jalousie, d'argent, d'émulation, l'alcool et de prévarication, sans parler de la mafia et de la prohibition. Là réside l'intérêt de la BD : revenir sur un aspect finalement peu traité de l'histoire américaine, avec une gentillesse plaisante et des personnages qui tentent d'être honnêtes dans un monde sans scrupules.

Malgré la couverture, l'auteur réussit à éviter heureusement les scènes sensuelles qu'on voit trop souvent dans les BD actuelles, où il faut appâter le client. Il est vrai que ces danseuses sont charmantes et que cela suffit à l’œil. Mais là n'est pas le plus important, surtout dans cette histoire bien menée, premier d'un diptyque dont on attend la suite.

A. Le Chardon