Pensées fugaces

Bon, depuis, l’émotion européenne aidant, on nous a bien expliqué que pas du tout, il ne fallait pas comprendre ça, voici l’explication de texte, il avait fait cette déclaration involontairement, vous surinterprétez. Apparemment donc, J. Kerry a été recadré. Rétropédalage. De même, les fuites optimistes sur les négociations de Genève se sont subitement obscurcies, comme si on nous préparait à un échec. Nous verrons bien.

Cela me rappelle, déjà à propos de la Syrie, une de ses précédentes "maladresses" qui avait été exploitée aussitôt par Lavrov pour organiser une conférence, qui avait mis de côté la possibilité de bombardements américains sur Damas, permettant ainsi à l'administration américaine de se tirer d'un mauvais pas. Il n'y a pas de maladresses.

Attentat de Tunis. Choquant, bien sûr. Mais je me dis que la Tunisie a traversé tellement de dangers au cours des quatre dernières années que ce n'est pas cet attentat qui va changer le cours des événements. Surtout, on pense aux nombreux attentats en Égypte contre les touristes, dans les années 1990 et 2000 : la stratégie du pire ne rencontre pas l'adhésion générale, là est la faille de la stratégie jihadiste. Ceci noté, il faut suivre avec attention le vrai danger, celui de la contamination du désordre libyen. Je suis plus inquiet de ce qui se passe au sud tunisien (400.000 réfugiés libyens, un État qui peine à avoir le contrôle de ce qui se passe).

L'attentat à Sanaa, capitale du Yémen, constitue en revanche un tournant. Cela fait plusieurs mois que la situation est chaotique. Les rebelles houthis (organisés autour de l'ethnie Zaïdi, une secte chiite dissidente et donc différente du chiisme duodécimain de Téhéran) qui représentent 28 % de la population, surtout dans le nord, ont pris le contrôle de la capitale cet hiver. Le président de transition, Haidi, s'est réfugié dans le sud, à Aden, où des combats ont éclaté également. Pourtant, on ne peut réduire le conflit à l'opposition entre un nord chiite contre un sud sunnite. Les tribus, les partisans de l'ancien président Saleh, l'appareil militaire, le soutien de l'Arabie Saoudite jouent un rôle, tout comme les islamistes de nombreuses obédiences : parti d'opposition Islah, Al Qaida en Péninsule Arabique et, désormais, car voici le tournant, État Islamique : il semble qu'il s'agisse d'une sécession d'AQPA.

On est frappé par la coordination des attentats (trois simultanés, dont un dans la ville du nord, Saada) et du bilan (142 morts au moins). Au-delà du cas du Yémen, qui s'enfonce dans la fragmentation et semble destiné à une séparation entre nord et sud, l'apparition d'une nouvelle branche de l'EI complique l'équation dans le jihadisme. La lutte entre AQ et EI continue, de façon de plus ne plus radicale et affectant désormais un Moyen-Orient élargi (Sinaï, Libye et désormais Yémen, sans même parler de l'allégeance déclarée par Boko Haram).

Je reviendrai cette semaine sur les élections israéliennes...

Une du monde de Vendredi, une annonce d'article, en bas : 8 % des Kosovars en exode vers l'espace Schengen. Visiblement, on ne s'intéresse qu'à l'arrivée de ces "barbares". Sans trop insister sur la faillite de ce remarquable pays, construit par l'occident et notamment l'UE, fait indépendant il y a une dizaine d'années, et reconnu par une majorité d'État européens. Bravo, grand succès, vive l'indépendance, vive la tutelle internationale. Comment dit-on "sans vergogne", en bobo ?

Gros débat l'autre joue sur Facebook : le général De Gaulle payait-il son électricité à l'Élysée ? j'y ai appris qu'il est parti avec sa retraite de colonel et qu'il n'a pas demandé celle de président. Pendant ce temps là, je vois fleurir les conférences sur l'éthique et les valeurs d'entreprise. L'éthique, c'est comme la confiture, etc.

Parutions

Dictionnaire poétique par Loup Francart . Un dictionnaire appelé à s’agrandir de tous les mots de l’inspiration. Pour l’instant il n’en renferme qu’un peu plus de 73. A partir d’un terme, laisser dériver son imagination et envisager les différents sens du terme entre la réalité, le virtuel et la fiction.

Le Cercle des Chercheurs sur le Moyen-Orient recherche des contributeurs… Théorie et pratique des RI au Moyen-Orient, vol 2 Appel à contributions pour participer à la rédaction du volume 2 de l’ouvrage consacré aux « Théorie et pratique des relations internationales au Moyen-Orient » L’appel à contributions est à l’initiative de l’un de nos membres, Pierre Berthelot, qui coordonnera l’ouvrage. Les propositions de contributions d’une page maximum doivent parvenir au comité de lecture (comitedelectureccmo@gmail.com) au plus tard le jeudi 2 avril. Les articles définitifs, de 15 000-20 000 signes (espaces compris), devront être envoyés quant à eux avant le jeudi 1er octobre. Les détails ici : Théorie et pratique des relations internationales au Proche et au Moyen II

Jeune professeur de collège, Jeanne Dargan vient d’être acceptée en thèse. Euphorique à l’idée de rejoindre le monde des jeunes chercheurs, elle ne soupçonne pas l’ampleur de la jungle dans laquelle elle va pénétrer. «Carnets de thèse» (édité au Seuil), la bande dessinée de Thiphaine Rivière sur le petit monde impitoyable des jeunes chercheurs est à proprement parler hilarante. La jeune femme qui s’est inspiré de son expérience d’ancienne thésarde a abandonné sa recherche au bout de trois ans pour se lancer dans la bande dessinée. Se formant en autodidacte, elle s’est entraînée avec des manuels d’apprentissage et en recopiant des albums!

Articles, sites et liens

Mot gourmand

Facétieux

Mot bobo

Concerné (au sens américain). Mais aussi celui-là, trouvé sans guillemets ni explications dans un livre passablement insupportable : instinctuel.

Culture

Seule la victoire est belle, dit-on parfois. Hier, à Twickenham, on n'avait pas de telles devises. Un match de rugby fou et débridé, que la France perd de 20 points (après avoir gâché 15 points en pénalités, ce qui relativise l'ampleur du score), où les deux équipes inscrivent douze essais, où l'on relance à la main des 22m, où l'on court ballon en main... Un truc incroyable que je ne croyais plus revoir dans le rugby moderne, un de ces moments de grâce qui vous réconcilient avec le rugby alors que ces derniers temps, ni le spectacle ni les résultats n'inclinaient à la revoyure. Ça me fait penser aux courses de Formule 1 que je regardais il y a trente ans et que j'ai abandonnées, tant elles sont profondément ennuyeuses. Le foot, seulement en finale, quand l'enjeu force l'intérêt. Le rugby, on pouvait encore regarder sans enjeu et pour le plaisir des yeux, mais l'intérêt s'émoussait peu à peu au point qu'on négligeait la chose. Puis voilà ce feu d'artifice qui nous réconcilie avec le jeu (et un arbitre convenable, ce qui est exceptionnel aussi).

Événements

24 mars L'Institut Jacques Delors, en partenariat avec Saf agr'Idées et l'American Chamber of Commerce in France, co-organise un débat intitulé "TTIP : fantasmes et réalités". Mercredi 24 mars 2015 de 14h30 à 18h Saf agr’iDées, Amphithéâtre Bourgogne, 8 rue d’Athènes 75009 Paris. 14.30 > 14.45 Introduction Elvire FABRY, chercheur senior, Institut Jacques Delors. 14.45 > 16.30 Table ronde 1 : Pourquoi le TTIP ? Débat avec : Renato ADDIS, représentant, Chambre de commerce américaine auprès de l’Union européenne (AmCham) Edouard BOURCIEU, chef d’unité adjoint, stratégie commerciale, DG trade, Commission européenne Yannick DHEILLY, délégué commercial, Ambassade du Canada, Paris Kevin SCOTT, directeur, Dakota du Sud, Commission d’exportation du soja (USSEC) Modération : Marie-Cécile DAMAVE-HENARD, responsable innovations et marchés, Saf agr’iDées Débat avec le public 16.30 > 18.00 Table ronde 2 : Enjeux sectoriels du TTIP Débat avec : Gérard CALBRIX, directeur, affaires économiques, Association de Transformation Laitière (ATLA) Nicolas OZANAM, secrétaire général, Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS) Bernard COLOOS, directeur des affaires économiques, financières et internationales, Fédération Française du Bâtiment Modération : Marie-Cécile DAMAVE-HENARD, responsable innovations et marchés, Saf agr’iDées Débat avec le public Inscription obligatoire

31 mars A l’occasion de la venue en France du Professeur KAMIYA Matake, expert des questions sécuritaires en Asie à la National Defense Academy du Japon, l’IRSEM et l’Inalco sont heureux de vous convier à la table ronde : “Meaning of a renewed Japan-China dialogue. From the perspective of East Asian Order” Avec la participation de : Dr John Swenson-Wright (Cambridge), Senior Lecturer in Modern Japanese Studies, et Guibourg DELAMOTTE, Maître de conférences à l’Inalco, spécialiste des questions de défense au Japon. Cette table ronde en anglais se déroulera le mardi 31 mars de 10h00 à 11h30 à l’École militaire, Amphithéâtre Louis, 5 place Joffre, Paris 7è. Programme et inscription

2 avril ANAJ IHEDN : Dans la tête des terroristes islamistes : profils psychologiques et ingrédients de la terreur. Avec Asma Guenifi, Psychologue clinicienne à l’Association française des Victimes du Terrorisme Auteur d’une étude sur les profils psychologique des islamistes radicaux Jeudi 2 avril 2015 19h30 à 21h00 Ecole militaire Amphithéâtre Desvallières Inscriptions

13 avril ISO 27001, ISO 27002, ISO 27005, de quoi s’agit-il au juste ? Du thème de notre Lundi de l’IE du mois d’avril du Cercle d’Intelligence Economique du Medef Ile-de-France, qui se tiendra très exactement le lundi 13 avril, 18h00-20h00, dans le grand amphi du siège du Medef Ile-de-France, 10 rue du Débarcadère Paris 17eme (tout près de la porte Maillot). Deux orfèvres en la matière, experts sécurité chez Orange, et enseignants sur ces normes à l‘Institut Mines-Télécom et à l’Institut Léonard de Vinci, Paul Richy et François Zamora, animeront ce Lundi de l’IE. Tous deux font évoluer ces normes dans le cadre du groupe sécurité de l’Information (SC27) à l’AFNOR. Paul Richy en est le vice-président. Un évènement gratuit, à ne pas rater. Renseignements et inscriptions

14 avril l'Association des entreprises partenaires de la Défense organise une soirée de sensibilisation des PME liées à la Défense sur le thème : Espionnage industriel, cybercriminalité, menace contre les installations le mardi 14 avril 2015 de 18 heures 30 à 20 heures 30 à l'Ecole militaire, à Paris, avec les experts de la Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense (DPSD). Elle se déroulera en trois grandes parties : La protection informationnelle (« comment protéger vos données »). La protection de votre site physique (« comment protéger vos locaux »). Questions - réponses avec la participation notamment d’un expert en sécurité informatique et d’un inspecteur de sécurité de la défense (ISD). L'inscription est gratuite mais obligatoire .

A. Le Chardon