Certes, l'Europe n'est pas volontairement responsable du chaos ukrainien, malgré les théories complotistes de quelques uns, malgré les arrière-pensées de certains États-membres. Elle a presque fait de la géopolitique par mégarde.

Du coup, à Riga, elle revient à encore plus d'abstention. Le signal donné aux "partenaires" du voisinage oriental est clair : rien, aucune perspective. Surtout, ne pas fâcher Poutine. On peut bien sûr y voir du réalisme. C'en est, d'une certaine façon. Cela marque surtout l'absence de perspective commune.

Au fond, l'idée qui prévalait il y a dix ans, au moment de la création de la politique de voisinage, montre-t-elle son inefficacité. Alors, on croyait que la dynamique économique, que la "puissance de la norme" , que le soft power et l'attrait européen suffisaient. Dix ans après, la crise économique, les difficultés de la zone euro, les tendances centrifuges (Grèce, Hongrie, Grande-Bretagne) ont montré que cela ne fonctionnait pas. L'Europe n'a pas de projet, telle est la leçon de la crise. Son recul à l'extérieur correspond à ses déchirements intérieurs.

Certains avaient commenté avec soulagement la difficile prise de Tikrit, en Irak, par l’armée irakienne, soutenue par les milices chiites et les États-Unis. C’était le mois dernier et on y voyait à la fois le premier succès sur le terrain de la nouvelle stratégie d’endiguement de l’EI, mais aussi la validation des efforts pour soutenir la démarche rassembleuse du nouveau premier ministre. Las ! L’État Islamique ne s’effondrait pas puisqu’il avançait sur Damas et assiégeait Palmyre en Syrie (prenant le contrôle de deux champs gaziers) et surtout réussissait à prendre la ville de Ramadi en Irak : capitale de la province d’Al Anbar, elle se situe à 100 kilomètres de Bagdad. Ainsi, cette armée désorganisée, que l’on disait sur le recul, continuait de mener des offensives avec succès.

Palmyre, justement. Je suis peu convaincu par les arguments selon lesquels Assad aurait fait exprès de laisser le terrain à l'EI. Il y a eu combats, il a laissé plusieurs dizaines d'hommes sur le terrain, il recule encore. Cela ne signifie pas pour autant qu'il est condamné, car je pense qu'il dispose encore d'une résilience certaine. On l'avait jugé défait fin 2012 avant qu'il ne se reprenne. Il est encore possible qu'il retourne les choses à son avantage.

Surtout, la main-mise iranienne est dorénavant plus visible que jamais. Ceci explique probablement les épurations des dernières semaines. Elles ne marquent pas des dissensions au sein du régime, seulement l'alignement sur une ligne plus strictement iranienne.

Attentat contre une mosquée chiite dans l'est de l'Arabie Saoudite. Elle est revendiqué par l'EI et commise par un Saoudien. Elle démontre surtout la fragilité du royaume, malgré la vague de nationalisme initiée par le nouveau roi. Son intervention au Yémen marque le pas et ne débouche sur aucun résultat, qu'il soit militaire ou politique. Par conséquent, l'effet retour s'opère à l'intérieur, classiquement. Jusqu'où ?

Élections du week-end. Un conservateur gagne en Pologne, l'extrême gauche en Espagne. Deux résultats apparemment contradictoires, sauf qu'ils signent une volonté d'alternance. Dans le cas de Podemos, au-delà de la vulgate gauchiste, il me semble qu'il s'agit surtout d'un mouvement anti-corruption. Ce sentiment est aujourd’hui le plus partagé, en Occident comme dans le reste du monde. Il reste que la conquête de la mairie de Barcelone met en échec les mouvements indépendantistes. La politique reprend ses droits.

Parutions

La France peut-elle vaincre Daech sur le terrain de la guerre de l’information ? ÉCOLE DE GUERRE ÉCONOMIQUE, PARIS, MAI 2015

Parution du tome 2 des "Chasseurs d'héritiers". J'avais dit beaucoup de bien du premier. Je suis un peu déçu par celui-ci. Non pas tant par l'histoire, qui demeure convaincante et bien ficelée, mais le dessin me paraît trop approximatif, malgré une très belle mise en couleur. Dommage.

Napoléon chef de guerre, par Jean Tulard

Articles, sites et liens

Culture

Décès de John Nash. Quiconque a fait des études d'économie a été fasciné par ce scientifique brillant, à l'origine de la Théorie des jeux. Il avait inspiré le film "Un homme d'exception". Parce que la science et les mathématiques, ça appartient aussi à la culture. RIP. (voir ici et surtout ici)

Non, je ne vous parlerai pas de l'Eurovision, monument de la culture populaire européenne. Tout un symbole... Voici donc l'héritage de la fameuse culture européenne, après quelques décennies de petits pas. En arrière ?

Événements

27 mai Table ronde Futuribles International L'intelligence artificielle, les Big Data et leurs applications Mercredi 27 mai 2015 47 rue de Babylone, 75007 Paris Vous avez tous entendu parler de Watson, nom du système informatique d'intelligence artificielle développé par IBM, devenu célèbre suite à ses performances exceptionnelles lors du jeu télévisé Jeopardy! diffusé aux États-Unis, qui apparaît aujourd'hui comme emblématique des progrès réalisés en matière d'intelligence artificielle en raison de ses capacités sans précédent d'apprentissage et d'exploitation des fameuses Big Data. Aussi est-ce avec un grand plaisir que je vous invite à participer à une table ronde organisée par Futuribles International le mercredi 27 mai (8h30-10h00) sur l'intelligence artificielle, les Big Data, et leurs applications. Nous recevrons pour introduire cette réunion Jérôme Pesenti, vice-président d'IBM, directeur de l'équipe de recherche en charge du Watson Developer Cloud qui nous exposera les développements les plus récents des recherches menées par IBM en matière d'intelligence artificielle, d'exploitation des Big Data, et leurs exploitations possibles actuelles et potentielles. cette table ronde se tiendra comme d'habitude au siège de Futuribles International (47 rue de Babylone, 75007 Paris) sous la double présidence de Moussa Hoummady, administrateur et membre du bureau de notre association, et moi-même. Je compte sur vous pour confirmer votre participation en vous inscrivant en ligne ou en retournant le bulletin d'inscription à Aude Houguenague (ahouguenague@futuribles.com - 01 53 63 37 70) afin que nous puissions organiser au mieux cette rencontre.

28 mai Le SHD organise une conférence que prononcera M. Mathieu Gotteland (Prix du mémoire d’histoire militaire – Brienne 2014) Les Forces de l'ordre japonaises à Tianjin, 1914-1940 : Un point de vue français. Jeudi 28 Mai 2015 à 19h00. En salle des cartes du Château de Vincennes (voir le plan ci-dessous). Inscriptions mail à shd-vincennes.coordination.fct@intradef.gouv.fr

30 mai table ronde de lancement de l'ouvrage sur « l'avenir de la dissuasion nucléaire française face aux défis et aux changements géostratégiques d'aujourd'hui et de demain » Présidée et animée par Jérôme Pellistrandi espace L'harmattan 21bis rue des écoles 75005 paris le samedi 30 mai 2015 a 15 heures 15 H Accueil des participants par Pierre Pascallon 15H15 Des auteurs pour convaincre Michel Rocard, Ancien Premier Ministre et le Général Claude Le Borgne, Patrice Bouveret, Jean-Marie Collin, le Général Etienne Copel, Philippe Cothier, l'Amiral François Dupont, François Gere, Georges Le Guelte, Jean Pierre Tiffou, Edouard Valensi, Alexandre Vautravers 16H30 Dialogue avec les auteurs 17H30 vente et signature de l'ouvrage par les auteurs 18H Fin de la rencontre-débat

2 juin Les Presses de l'université Paris-Sorbonne & Bernard Boëne ont le plaisir de vous convier à une rencontre autour du livre Les sciences sociales, la guerre et l'armée de Bernard Boëne le mardi 2 juin à partir de 18H à la Maison de la Recherche de l'université Paris-Sorbonne salle D035 - 28, rue Serpente 75006 PARIS - Ligne 4 Métro Saint-Michel ou Odéon. Bernard Boëne dialoguera avec l'historien Stéphane Audoin-Rouzeau. La rencontre sera suivie d'un verre à la librairie des PUPS. Ce livre explore la manière dont les sciences sociales ont traité de la guerre et des armées depuis le XIXe siècle. L’ouvrage procède en trois temps. Le premier fournit un canevas conceptuel et théorique, assorti de la caractérisation de tendances longues gouvernées par le changement technologique et normatif lié à la Modernité. Il se clôt par une cartographie des thématiques du champ militaire. Le second examine les approches cognitives mises en œuvre dans la littérature du champ militaire, puis les postures de recherche que sous-tendent des positions de valeur. Il esquisse une sociologie des acteurs de la recherche en son sein. Le dernier s’intéresse aux mutations récentes qu’ont connues l’action et les institutions militaires, la recherche, et les scènes internationale et intérieures. Il s’agit alors de cerner le présent pour tenter de situer l’avenir, incertain mais marqué par une redéfinition du politique et de la place de la force en son sein

6 juin Rencontres de l'IHEDN La défense comme vous ne l'avez jamais abordée. Samedi 6 juin 2015 10h00 à 16h30 Amphithéâtre Terminator Amphithéâtre Minotaure Amphithéâtre Valmy 2.0 Amphithéâtre Gladiator Amphithéâtre Foch Ecole militaire Entrée libre Inscription à rencontresihedn@ihedn.fr La défense est un enjeu trop vital pour être le domaine réservé́ d’experts et de professionnels. La défense engage la survie de la Nation. Ses institutions, son territoire, ses intérêts vitaux, tout autant que ses valeurs et sa capacité à résister à l’adversité. La défense est bien sûr une politique. C’est un engagement pour les hommes et les femmes qui ont choisi le métier des armes. Mais c’est aussi l’expression de la volonté d’un peuple de rester maître de son destin. Penser la défense, c’est l’objet de ces « Rencontres IHEDN » organisées par l’Institut des hautes études de défense nationale, le samedi 6 juin 2015, sur le site de l’École militaire. Douze tables rondes permettront, ainsi de faire dialoguer penseurs, praticiens et représentants de la société civile autour de thématiques « citoyennes » destinées à poser sur la place publique une réflexion qui engage notre avenir

9 juin ANAJ IHEDN Quand les Africains venaient au secours de la France - 9 Juin. Quand les Africains venaient au secours de la France, Retour sur la bataille méconnue de Garigliano. Avec Julie LE GAC Historienne spécialiste du Corps Expéditionnaire Français en Italie et Commandant Ivan CADEAU Docteur en Histoire Officier au Service historique de la Défense Mardi 9 juin 2015 19h30 à 21h00 Ecole militaire Amphithéâtre Des Vallières. Inscriptions

Ouverture des inscriptions au MOOC "Questions stratégiques" sur la plateforme France Université Numérique à l'adresse suivante :https://www.france-universite-numerique-mooc.fr/courses/CNAM/01018/session01/about inscrivez-vous !n Les cours débuteront le 14 septembre 2015 pour une durée de sept semaines

A. Le Chardon