Quelqu'un me demande : tu n'écris pas sur les réfugiés ? Non, je n'écris pas sur les réfugiés car je ne sais pas trop quoi dire. Je me méfie des solutions toutes faites et je ne vois pas e solutions.

Je ne compte pas au nombre desdites solutions l'éventualité de "déployer l'armée aux frontières", comme vient de le proposer un responsable tchèque (ici : The EU could better protect itself from migrants if it had a common army, Czech president Milos Zeman said Tuesday (25 August), while the Czech finance minister, Andrej Babis, called for the closure of the Schengen area’s external borders and for NATO help...)

Pendant ce temps là, comme annoncé précédemment, les choses bougent au Proche Orient. Israël et le Hamas seraient en train de négocier (indirectement, par le truchement de Tony Blair). Termes du deal : une trêve de longue durée en échange d'un port en eau profonde et de l'allègement du blocus de Gaza. Il semble que les Saoudiens soient d'accord (cf. la récente visite du chef du Hamas à Riyad). Tout dépend en fait de l’Égypte. L'Autorité palestinienne serait contre, car cela matérialiserait pour longtemps la perte de contrôle sur ce territoire. Donc la fiction d'un état palestinien unitaire. Pour le Hamas, cela redonnerait du grain à moudre (et donc conforterait son propre contrôle sur la bande où sévit un chômage de 40 %, alors que les extrémistes islamistes font pression). Pour Israël, cela serait un coup : un retour diplomatique, le signal qu'un processus de règlement de la crise est possible, un affaiblissement de l'AP.... On évoquait ces choses en sous-main depuis quelques mois. Ce qui est nouveau, c'est que les fuites soient assez larges pour donner une sorte de publicité à l'accord : manière de préparer les esprits ? de tester l'idée ? A suivre...

Attaque dans le Thalys : d'abord, on a eu de la chance. Heureusement que le gars n'avait pas été s'entraîner quelque part, car il aurait su manier son arme et ne pas l'enrayer... DE ce point de vue, le scénario est bien différent des frères Kouachi. Je ne sais pas s'il s’agit d'un loup solitaire (car au fond, que signifie désormais cette expression) mais à coup sûr d'un isolé qui prend une initiative (même s'il a dû trouver quelques appuis locaux pour avoir un peu de sous plus l'armement). Au-delà, nous sommes destinés à faire face à une augmentation de ces attaques. Or, aucune mesure préventive ne me paraît efficace. Quand j'entends certains dire qu'il faut mieux surveiller les trains ou organiser des contrôles à l'entrée, du type de ceux des aéroports, je prétends qu'on se trompe : car la fois d'après, cela sera le bus, le métro, le car, l’hypermarché, la boucherie Sanzot... Tout est cible...

Publication

L’IFRI publie un focus stratégique de Daniel ventre sur « La cyberguerre des gangs aura-t-elle lieu? » Focus stratégique, n°60, août 2015 . Les gangs ont pris appui sur le cyberespace pour évoluer. Les nouvelles technologies de l’information leur ont par exemple permis de gagner en rapidité et de faciliter leur internationalisation. Les membres de gangs utilisent beaucoup les réseaux sociaux, en particulier Facebook et Twitter. Ils y publient des photographies, vidéos, chansons et textes qui répondent à divers objectifs : promotion d’une sous-culture criminelle, stratégie de terreur vis-à-vis des gangs adverses, menaces adressées à la police, tentatives d’influer sur les populations locales, etc. Ces données accessibles sur Internet n’échappent pas aux forces de sécurité qui utilisent désormais des logiciels innovants pour lutter contre la criminalité. Télécharger

Articles, sites et liens

Culture

Je ne connaissais pas les trois Quatuors de Britten, très connus paraît-i outre-Manche. Bien moins majestueux que sa symphonie pour orgue, mais remarquables...

Sinon, vu la dernière comédie de Poelvorde. ON dira ce qu'on veut, ce gars là a un talent fou : c'est le de Funès contemporain, les grimaces en moins. Un très grand...

Événements

29 septembre L'Institut Prospective Sécurité en Europe et L’Association des Auditeurs lHEDN Région Paris Ile de France ont le plaisir de vous inviter à la conférence-débat de : Jacques SAPIR Directeur d’Études à l’EHESS, Jacques Sapir dirige le Centre d'Études des Modes d'Industrialisation (CEMI-EHESS) et il est l’auteur de plusieurs ouvrages économiques. Economiste, spécialiste de la Russie, il s'est impliqué dans l’analyse de la crise financière actuelle, et en particulier dans la crise de la zone Euro. La genèse et l’actualité des crises grecques Analyse des causes, des mécanismes et des conséquences Amphithéâtre Lacoste Ecole Militaire, entrée par le 5, Place Joffre 75007 Paris 29 septembre 2015 18h00 -20h00 Inscriptions

A. Le chardon