Pensées fugaces

Or, cela vient de plus loin que les difficultés du moment. Souvenons nous, il y a deux ans déjà, le pouvoir avait paru très fragilisé à l'orée de la coupe du monde de football. La magie du ballon rond avait permis de passer outre, même si la défaite honteuse face à l'Allemagne avait affecté le moral national. Autrement dit, la locomotive qu'on nous décrivait, le pays ambitieux faisant partie des BRICS et aspirant à renouveler l'ordre du monde ce pays s'est (une fois encore) encalminé dans des soucis sans fin. Ce n'est pas une bonne nouvelle car cela ajoute à l'instabilité générale.

Cameron s'enfonce dans son impasse. Attention, le dernier sondage donne pour la première fois le Brexit en tête. Dans le cas de l’Écosse, l'indépendance n'avait été en tête, que d'un point ou deux, que dans les tous derniers jours. Ici, on n'a pas encore la date du référendum et l'avance du non est de trois points...

Yémen : dans l’indifférence générale, la guerre continue. On apprend, en allant fureter, que les Saoudiens et les Emiriens ont débarqué de 5000 à ...plus de troupes, y compris un bataillon blindé, qu'il auraient repris plusieurs provinces à la rébellion, qu'ils se préparent à l'assaut contre Sanaa. Fichtre, alors qu'ils étaient longtemps « collés en l'air », voici qu'ils sont en train de mener une vraie expédition, et que ça a l'air de fonctionner. Je révise beaucoup d'opinions que je pouvais avoir, si jamais ça se confirme...

Et si Donald Trump tenait ? Ce candidat aux primaires républicaines (aux États-Unis, pas en France) est souvent présenté comme n'étant pas sérieux, ou encore comme le candidat qui fait diversion en début de campagne avant de s'effondrer après l'été. L'été est passé, il est toujours là, bien en tête. Oui, répond-on, mais l'automne sera cruel, etc... A ceci prêt qu'il a un socle, que ses compétiteurs ne savent pas comment le contrer, qu'on le voit bien arriver en tête à la première primaire. Alors, s'il passe les deux ou trois premières consultations sans s'effondrer.... Bref, on n'aurait pas un ennuyeux Bush-Clinton mais un Trump-Clinton. Voire un Trump_quelqu'un d'autre, si jamais Hillary poursuivait sa pente fatale. Voici qu'elle n'est plus en tête dans les sondages... Accessoirement, ce serait par l'électorat la remise en cause du système, des bombardements de sondage, des super PAC où l'argent règne. Finalement, Trump n'est put-être pas une si mauvaise nouvelle.

Algérie : les choses s'accélèrent et commencent à franchir le mur d'opacité où elles étaient usuellement cantonnées. Ainsi, le président Bouteflika est à la manœuvre, bien plus actif que son image d'impotent. L'homme a toute sa tête, qu'on se le dise. DU coup, il déconstruit peu à peu l'empire des services qui autrefois faisait la loi. Voici un gêneur mis de côté, sans qu'on sache encore au profit de qui se joue cette relégation. Car le temps presse, de deux façons. D'une part, l'âge et la santé de Bouteflika font peser plus que jamais le risque de la grande bagarre pour la succession, qui sera forcément soudaine; D'autre part, les prix du pétrole ne cessent de se dégrader et mettent à mal non seulement l'équilibre budgétaire, mais aussi l'équilibre social sous-jacent. EN effet, l'argent du pétrole a servi pendant des années à financer une population jeune et au chômage, bref, à acheter la paix sociale. Mais quand l'argent vient à manquer....

1515, tout le monde connaît. Marignan. François 1er. Nous fêtons le 500 ème anniversaire de la bataille. Qui eut probablement plus d'effets sur la Suisse, puisque c'est à la suite de cette défaite (relative) que la Suisse choisit la neutralité (même si ce n'est pas la seule cause probablement, et que Zwligli eut un rôle certain, quatre ans plus tard...). Bref, une date plus importante pour la Suisse que pour la France.

Photo d'un enfant mort sur une plage. Emouvante. et qui déclenche une prise de conscience, mais tournée uniquement vers la "solidarité" envers nos pauvres frères humains. Résultat, on ne cesse de voir comment les accueillir, ce qui est une façon d'encourager, encore et encore, l'exode. Toutefois, les premières voix commencent à s'élever, y compris en Allemagne, contre une telle politique à courte vue.

Parutions

Deuxième tome de la BD Koralovski (j'avais rendu compte du premier).

Articles, sites et liens

Culture

A de multiples signes, on devine que Christine Angot sera la prochaine Goncourt. La mise en scène médiatique depuis deux semaines est très nette. Marrant comme le Goncourt n'est pas du show business simplement à l'annonce de sa désignation, mais fait l'objet de campagnes savamment orchestrées. Au point que deux mois à l'avance, on devine qui sera le pape. Bon, je me demande pourquoi je mets ça sous la rubrique culture, en fait...

Événements

14 septembre Esprit organise son prochain rendez-vous aura lieu le lundi 14 septembre à partir de 14h30: nous parlerons de la manière dont les analyses d’Ibn Khaldûn, historien et philosophe du XIVe siècle, sont pertinentes pour mieux comprendre les conflits contemporains et les bouleversements internationaux auxquels nous assistons. Nous recevrons pour cette discussion Hamit Bozarslan, auteur de Le luxe et la violence. Domination et contestation chez Ibn Khaldûn (Paris, CNRS Editions, 2014) et Gabriel Martinez Gros, auteur de Brève histoire des empires. Comment ils surgissent, comment ils s’effondrent (Paris, Le Seuil, 2014).

24 septembre le Forum du Futur a le plaisir de vous inviter, le jeudi 24 septembre 2015 de 18h30 à 20h30 à l'Ecole militaire Amphithéâtre Des Vallières à une conférence-débat sur le thème : "Situation et perspectives d'avenir de la RCA et de son environnement régional", avec : - M. Pierre MOREL, ancien Ambassadeur, Directeur de l'observatoire PHAROS, - le Général Thierry LION, ancien commandant de l'opération de l'UE en RCA, - M. le Pasteur Jean-Arnold de CLERMONT, Président de PHAROS.

24 septembre Le premier colloque international #CyberDef 2015 organisé par le ministère de la Défense se tiendra le 24 septembre à Paris. Il réunira des hauts responsables de la cyberdéfense, des experts internationaux et des universitaires. Voir programme

28 septembre L’IRSEM a le plaisir de vous convier à sa rentrée académique 2015. La demi-journée sera ouverte par une conférence prononcée par Theo Farrell, Professor of War in the Modern World au King's College de Londres, sur : The Future of Warfare: Afghanistan and Beyond . Cette conférence en anglais se déroulera le lundi 28 septembre 2015 à 13h à l’École militaire, Amphithéâtre Lacoste, 5 place Joffre, Paris 7è. Elle sera suivie d’un forum de la relève stratégique qui se déroulera en deux parties : - deux tables rondes seront consacrées aux perspectives professionnelles des docteurs en sciences humaines et sociales traitant des questions de défense (Amphithéâtre Lacoste). - un « salon » qui permettra aux doctorants actuellement soutenus par le ministère de la défense de présenter leurs thématiques et travaux de thèses (Pavillon Joffre). A partir de 17H, un cocktail réunissant tous les participants sera servi et clôturera la demi-journée (Pavillon Joffre). Inscription Retrouvez ces informations et toutes nos actualités sur le site : http://www.defense.gouv.fr/irsem

7 octobre L'IHEDN organise un colloque "Sommes nous en guerre aujourd'hui?". Détails et inscriptions

A. Le Chardon