Pensées fugaces

Les négociations TTIP : Elles échouent, à cause du désintérêt des Américains, plus intransigeants que jamais, à cause de la négligence d'Obama, qui n'y voit pas grand intérêt et qui est un canard de plus en plus boiteux, tout ceci malgré l'immense bonne volonté de l'UE de se faire violenter. Du coup, certains voyant l'échec annoncé décident de dire que c'est leur propre fermeté qui en est la cause. Des mille et unes façons de tourner les choses à son profit.

Trump a gagné haut la main l'investiture. Les caciques du parti républicain commencent à se rallier, suivant leur base légitimiste. Seuls quelques mauvais perdants envisagent une troisième candidature, mais elle affaiblira autant Clinton que Trump. Celui-ci est loin d'avoir perdu la présidentielle. Hillary est sérieusement accrochée par Sanders, l'affaire de ses mails ne la quitte pas (avec en plus des soupçons de compromission à l'occasion de ses conférences richement payées...). Un certain nombre d'électeurs de Sanders voteront Trump. Trump a tellement défié toutes les lois habituelles des pronostics politiques qu'il faut désormais s'attendre à la voir président, porté par un ras le bol populaire qui s'étend à travers le monde, comme ce pays sud-américain qui organise un référendum pour se débarrasser de son président corrompu (non, je ne parle pas du Brésil). La vague monte, monte...

Davutoglu est viré par Erdogan? Certains soupçonnent qu'il prenait trop d’initiatives. Surtout, il incarnait une possible opposition au sein de l'AKP, désormais remis au pas, lui aussi. Surtout, il apparaissait à Erdogan comme l'homme des Américains, une sorte de güleniste au petit pied. On ne soupçonne pas l'ire profonde d'Erdogan envers les Américains. Il reste que cette homme ne cesse de jeter du sel sur toutes les plaies (Kurdes, alévis, UE, jihadistes, Russes...).

La police, de nouveau mal aimée ? Souvenez vous, il y a un peu plus d'un an, les manifestants qui défilaient dans les rues à la suite des attentats contre Charlie hebdo applaudissaient les policiers qu'ils croisaient. Quelques mois plus tard, retournement d'ambiance. Imprécisions (restons polis, les écoutes veillent) lors des attentats de novembre, puis heurts lors des diverses manifestations du printemps (contre des lycéens, syndicats ou nuit debout), voici désormais que les policiers et forces de l'ordre sont regardées d'un drôle d'air. Au point qu'un syndicat se sent obligé d'organiser une manif "anti haine de flics". Qu'il y ait une part d’instrumentalisation, cela n'étonnera personne qui a entendu parler des jeux compliqués (je n'ai pas dit tordus, hein) au ministère de l'intérieur. Mais au-delà, cela traduit malgré tout une rupture de confiance. DE la population envers la police, mais aussi de la police qui ne se sent plus en sécurité... Un comble.

Romain Caillet, écarté des médias... Sur le fond juridique, la décision de BFM est compréhensible. Le gars n'est pas cent pour cent clean, on le met de côté. Il avait soutenu, en son temps, le jihadisme avant de s'en écarter : on imagine la campagne de presse qui aurait pu s'élever et que BFM a voulu éviter. Pas élégant, mais compréhensible. Pour autant : eut-on se repentir, dans ces temps médiatiques ? On va de nouveau avoir plein de bons experts sur nos plateaux. Pas grave, je ne regarde pas la télé. Mais quand je vois Télérama, le Monde ou le nouvel Obs s'étrangler, j'aimerais aussi les entendre autour du cas du général SOubelet.

Discours de Kim Jong Un au congrès du parti communiste nord-coréen. IL n'a pas suscité l'attention des médias et pourtant, le discours fera date. Car il certifie deux choses : le non emploi de l'arme nucléaire en premier, manière de dire "je fais partie du club, vous devez donc me parler poliment désormais" (et regardez comme imperceptiblement, les choses évoluent à son endroit) ; d'autre part, nous allons lancer un développement économique à la sauce chinoise (ce n'est pas dit comme ça), concrétisant les évolutions qui ont cours depuis dix ans et que vous ne repérez pas. Bref, ce discours demeurera un tournant : on en reparle dans cinq ans ?

Parutions

État Islamique, le fait accompli, par Wassim Nasr, Plon

L’État Islamique est une révolution, Scott Atran, Les liens qui libèrent

Le président et la bombe, B. Tertrais et J Guisnel, Odile Jacob

Les pompiers paronymes, Pascal Boniface, Pocket.

Le Laboratoire de Recherche sur la Défense est heureux de vous annoncer sa dernière publication : Focus stratégique n° 67 Retours sur Sangaris Entre stabilisation et protection des civils par Rémy Hémez et Aline Lebœuf En décembre 2013, la crise que traverse la République centrafricaine depuis dix ans dégénère en une guerre civile qui fait craindre des violences de masse sur des lignes communautaires. Afin de mettre fin au chaos, les Nations Unies mandatent la France pour conduire une intervention militaire, sa septième dans le pays depuis 1960. En tant que « bridging operation », Sangaris a pour objectif d’établir les conditions permettant de passer le relais aux missions de maintien de la paix de l’UE et de l’ONU, censées travailler à rétablir la sécurité sur le long terme. Deux ans après son lancement, le temps est venu d’évaluer l’efficacité militaire de Sangaris au regard des moyens limités qui lui avaient été alloués. L’opération a montré comment des adaptations tactiques et opératives pouvaient, jusqu’à un certain point, compenser le manque de ressources. Néanmoins, de tels ajustements ne sont pas sans risque et peuvent nuire à la durabilité des effets obtenus. La protection des civils est l’autre enjeu principal. Dans un contexte de moyens limités, « protéger, c’est choisir », c’est-à-dire faire face à des dilemmes de protection et de responsabilité dont les décideurs doivent être conscients avant de s’engager dans de telles missions. Les auteurs Rémy Hémez est officier de l’armée de Terre au grade de commandant et détaché comme chercheur au sein du Laboratoire de Recherche sur la Défense (LRD) de l’Ifri. Il est diplômé de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr et de l’École de Guerre. Aline Leboeuf est docteur en science politique de l’Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne (2013) et diplômée de Sciences Po (2002). Elle est chercheure à l’Ifri depuis 2003. Ses recherches portent sur les questions de sécurité en Afrique et notamment sur les interventions internationales, les réformes du secteur de sécurité, et la protection des civils.

Le n°79 de la revue Géoéconomie vient de paraitre ! Il s’intéresse à l’égalité hommes-femmes et aborde dans son dossier Horizons les enjeux qu’elle représente en termes de croissance économique et de capacité innovatrice. France Médias Monde : à la conquête de la planète | Marie-Christine SARAGOSSE France-Algérie, France-Allemagne : un regard croisé | Alfred GROSSER & Jean-Louis LEVET Thalassocratie française | Bruno FULIGNI - Géopolitique de la nouvelle route de la soie | Claudia ASTARITA & Isabella DAMIANI Les investissements arabes en Serbie : réalité économique ou politique ? | Barthélémy COURMONT & Brahim KAS La dimension atlantique de la politique étrangère du Maroc | Mohammed Tawfik MOULINE - L’égalité au service de la croissance | Marie-Jo ZIMMERMANN L’égalité hommes-femmes comme facteur de croissance économique : que peuvent les politiques ? | Willem ADEMA & Olivier THÉVENON L’entrepreneuriat : acte disruptif pour briser le plafond de verre ? | Florence TONDU-MÉLIQUE La contribution des femmes à la croissance africaine | Lamia MERZOUKI L’accès des femmes aux responsabilités dans les entreprises : un parcours semé d’embûches | Brigitte GRÉSY

JO politiques - sport et relations internationales - par Pascal Boniface -- editions Eyrolles. Retour sur un siècle de relations internationales au prisme des JO, émaillés de boycotts et polémiques, épisodes dramatiques et espoirs portés par l'olympisme. Dernière note d’analyse sur le processus de Minsk 2 en Ukraine et ses perspectives, publiée avec la Fondation pour la Recherche Stratégique. Par Matthieu Boulègue

Les grandes migrations ne détruisent que les cités mortes de Thomas Flichy de La Neuville Les grandes migrations du début du IIIe millénaire sont-elles le signe de l’effondrement de notre civilisation ou, à l’inverse, vont-elles lui permettre un rebond salvateur ? Pourquoi une civilisation meurt-elle ? Ces questions essentielles sont abordées dans ce livre avec intelligence, dans une perspective historique salvatrice et nécessaire. Si l’ouvrage est avant tout factuel, le lecteur se sent au fil des pages frôlé par un grand vent d’histoire. On passe de la Perse à Rome, on retourne en Iran, on poursuit jusqu’en Chine… Pourquoi les Barbares ont-ils signé la chute de Rome, et les Vikings, le renforcement de l’Europe occidentale ? Comment le degré de créativité des migrants détermine-t-il leur sort ? Quelle est l’importance du désert et de la mer dans les migrations ? De quelle façon les mafias actuelles en profitent-elles ? Il faut lire ce livre, admirablement illustré, pour comprendre les enjeux de la « crise des migrants ». Thomas Flichy de La Neuville est professeur d’histoire et membre de l’université ¬Paris-Sorbonne (Paris IV). Il a publié, chez le même éditeur, L’Iran au-delà de l’islamisme et L’Endettement ou le crépuscule des peuples. Voir www.editionsdelaube.com

Articles, sites et liens

Événements

12 mai Conférence 21OO N° 196 Organisée avec le soutien de la SEE, de la Société Hydrotechnique de France et de l’Académie de l’Eau « La langue française en 2100 » Par René COULOMB Président d’Honneur de la Société Hydrotechnique de France Membre de l’Académie de l’Eau La langue française, principal lien entre les français et un atout de la France pour son rayonnement international est dans une situation de plus en plus paradoxale. Le nombre de francophones serait aujourd'hui de 274 millions dont 212 auraient le français comme langue maternelle ou officielle et ces nombres augmentent constamment en raison de la démographie africaine, permettant théoriquement de dépasser 750 millions de francophones dès 2060! Mais en même temps, le français est, comme jamais dans le passé, envahi de mots, tournures et expressions anglo-américaines et les élites, en France et dans les pays où le français est langue officielle, l'abandonnent au profit de l'anglais dans la science, l'économie numérique, l'industrie, le tourisme, le commerce.... Et, du coup, le peuple lui-même préfère souvent "baragouiner" un mauvais anglais dans les hôtels, cafés, voire dans la vie courante que de s'exprimer dans sa langue maternelle. Bien que le recul du français, pourtant l'une des 6 langues de l'ONU, s'accélère dans les institutions européennes et internationales, dans les entreprises et les publications de tous les secteurs d'activité, le devenir de notre langue, lié étroitement à notre développement, est pour les Français un enjeu fondamental. Défendre le français est un combat difficile qu'il faut absolument mener. Jeudi 12 mai 2016 à 17h30 à La Défense, Auditorium RTE - Tour Initiale - 1, Terrasse Bellini - Paris La Défense 
 Métro : Ligne 1, station "Esplanade de la Défense". Confirmer votre participation par mail (nathalie-deschamps@wanadoo.fr).

23 mai table ronde de Futuribles International qui se tiendra le lundi 23 mai 2016 (17h30-19h30) au siège de notre association (47 rue de Babylone, 75007 Paris) et portera sur : Énergie et climat : pour en finir avec les malentendus et agir. Introduite par Jean-Marc Jancovici, Consultant auprès de l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), il a largement contribué à la mise au point du bilan carbone, puis fondé le cabinet « Carbone 4 » avec Alain Grandjean. Il préside le think-tank « The Shift Project » et son propre site « Manicore ». Inscription

23 mai " Nouveaux visages de l’Arabie Saoudite "Colloque organisé au Sénat le 23 mai 2016, de 9h à 18h sous le haut patronage de M. Gérard Larcher, Président du Sénat. organisé par le groupe interparlementaire d’amitié France-Pays du Golfe présidé par Mme Nathalie Goulet, sénatrice de l'Orne. Il sera introduit par S. E. M. Khalid Al Ankary, Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite en France. Les travaux de la matinée seront consacrés au contraste frappant entre la montée des périls sur le plan géostratégique, et opportunités qu’offre une économie saoudienne en pleine diversification, au-delà du pétrole. Un focus sera fait sur le thème de la finance islamique, comme nouveau levier du développement. Les tables rondes de l’après-midi porteront sur la lutte contre le terrorisme puis sur les nouveaux visages de l’Arabie Saoudite. Inscriptions : n.goulet@senat.fr

1er juin CREGN. "Cyber et collectivités territoriales". 8h45- 12h30, École Militaire, amphi Foch. Détails et inscriptions avant le 27 mai.

8 juin CREGN Colloque "Gendarmerie, service public, service au public" - Nice . Ce colloque est organisé par le Centre de recherche de l'Ecole des Officiers de la gendarmerie nationale, en partenariat avec la Faculté de Droit et Science Politique de l’Université Nice Sophia Antipolis et la Région de gendarmerie Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec le parrainage de l’Association française de droit de la sécurité et de la défense. Il se déroulera le 08 juin 2016 à Nice. Le programme est consultable depuis le document.

15 juin Eurosatory 2016 - Conférence CEMAT - Au contact International - 15 juin 2016 - Amphithéâtre Jean Thèves - Parc des expositions Paris Nord Villepinte. Comment les relations internationales de l’armée de Terre peuvent contribuer à son rayonnement et à celui de la défense française ? Détails et inscriptions

A. Le Chardon