Pensées fugaces

Les images des manifestations de jeudi m'ont semblé différentes d'habitude. Niveau de violence omniprésent, service d'ordre débordé dès le début, forces de l'ordre à la peine. Il est trop simple de réduire ça à une bande de gauchistes et d'anarchistes (même s'ils forment évidemment le gros des violents). Peut-être est-ce le début de quelque chose de plus profond traduisant une exaspération. J'ai eu le sentiment que la population alentours n'était pas spécialement "hostile" aux dits casseurs. Je me méfie bien sûr des effets de loupes dus à la caméra... Mais j'ai eu le sentiment qu'il y avait là quelque chose de différent; Dire que c'est pour un 49.3 faisant passer une loi largement désossée ! Anecdotique,ce qui rend la violence encore plus impressionnante, par contraste avec sa cause officielle.

Certains se lamentent : le président Obama n’est pas venu en France lors de sa tournée européenne. Ils y voient le signe de leur déclin. Je dis que c’est plutôt l’inverse : Obama a visité, au cours de sa tournée, les pays qui avaient d’importants problèmes à ses yeux : l’Angleterre à cause du Brexit, l’Allemagne à cause de la crise migratoire, l’Arabie Saoudite à cause de l’affaiblissement de la relation stratégique entre Washington et Riyad. Du coup, pas besoin de visiter la France avec laquelle les choses, vues de Washington, se passent très bien : réelle puissance, à la différence des trois autres qui s’affaiblissent.

Que comprendre de la Turquie ? Certes, Erdogan est très assuré, exerçant les chantages à tour de bras, virant Davutoglu, montrant un caractère impétueux, mais cela ne donne pas grand sens à une politique étrangère. Probablement parce qu’il n’y en a pas. Erdogan est obsédé par la transformation constitutionnelle du pays qui lui donnerait des pouvoirs présidentiels Il subordonne tout à cela, y compris donc la politique étrangère. Du coup, il lancera le projet de loi avant l’été, cela passera le ramadan et s’il n’obtient pas le vote à la rentrée, il dissout à nouveau l’assemblée. Le reste importe peu. Au contraire, il attise la confrontation avec les Kurdes (ce qui permet de gagner le soutien de l’armée et des nationalistes) ce qui a des conséquences sur la Syrie. La brouille avec la Russie est considérée comme accessoire, les relations sont tendues avec les Européens d’un côté (pour obtenir d’abord de l‘argent) mais aussi avec les Américains (partagés entre le maintien de la base d’Incirlik et leur soutien aux Kurdes syriens, alliés du PKK donc ennemis d’Erdogan). Peu importe, tout est subordonné au grand projet autoritaire à venir.

Parutions

Évaluations et perspectives des menaces sécuritaires, rapport du forum Technology against Crime (TAC)

Belle étude sur Diploweb sur Le Maghreb et l’Union européenne (UE) par JF Drevet

L’armée française en Afghanistan, de Christophe Lafaye. Il s’agit d’un essai sur le déploiement du Génie français en Afghanistan entre 2001 et 2012, qui marque un tournant dans l’histoire de l’armée française car il signe le retour aux techniques de contre-guérilla. Ce travail en histoire immédiate s'appuie notamment sur un recueil de témoignages réalisé auprès d'une centaine de militaires français du Génie de retour d'Afghanistan entre 2010 et 2013, du 2ème classe au chef d'état-major des armées. C'est la première étude critique de l'engagement de l'armée française et du Génie dans ce conflit. Il aborde sans concessions tous les aspects de cet engagement, y compris les plus difficiles (rupture politico-militaire de 2011, errances de la contre-insurrection, tir fratricides etc.). Il bénéficie d’une préface du général Jean-Louis Georgelin, ancien chef d'état-major des armées entre 2006 et 2010. Christophe Lafaye tiendra plusieurs conférences : - le vendredi 20 mai à 18h à la librairie "Passerelle" (Dole) - le jeudi 26 mai à18h au "Forum" (Besançon) - Le jeudi 16 juin au Service historique de la Défense (Vincennes) https://www.vincennes.fr/Agenda/Culture-sports-loisirs/Culture-sports-loisirs-2016/Conference-Le-Genie-en-Afghanistan

Articles, sites et liens

Culture (et mécénat)

Afin d’enrichir ses collections, le Service historique de la Défense (SHD), qui conserve les archives militaires françaises depuis le XVIIe siècle, lance, du 11 mai au 19 juillet 2016, et pour la première fois, une opération de mécénat participatif, visant à faire entrer dans les collections nationales l’ordre de la bataille navale de Velez-Malaga en 1704. Le plan de la bataille navale de Velez-Malaga, dont il n’est connu aucun équivalent au monde, est un document manuscrit peint en couleur au début du XVIIIe siècle. Il représente, sur une longueur de plus de 6,50m, l’opposition entre la flotte franco-espagnole à la flotte anglo-hollandaise au large de Malaga (Espagne) en 1704. La bataille, l’une des dernières du roi Louis XIV, et qui tourne à l’avantage de la flotte française, est riche en enseignements tactiques : affrontement en ligne de file, utilisation rationalisée de l’artillerie, rôle joué par les galères pour la dernière fois.

Cet ordre de bataille panoramique représente 200 navires de guerre de l’époque, constituant une source documentaire de premier plan sur les guerres maritimes du Roi-Soleil. L’exploitation scientifique que pourront en faire les historiens est d’ores et déjà prometteuse. Rattaché à la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA), elle-même dépendant du secrétariat général pour l’administration (SGA) du ministère de la Défense, le SHD comprend près de 400 kilomètres linéaires d’archives et compte la plus grande bibliothèque d’Europe spécialisée en histoire militaire avec un million de documents. Garant et gardien de la symbolique de la Défense, le SHD compte un service de recherche en histoire militaire et assure la publication de la Revue historique des Armées. Tous les renseignements se trouvent sur https://www.culture-time.com/projet/canonnier

Événements

18 mai L’Institut de recherche stratégique de l’école militaire (IRSEM) et le Centre d’études stratégiques de l’Armée de terre (CESAT) organisent conjointement le mercredi 18 mai 2016 un colloque intitulé « Quels drones pour quels usages à l’horizon 2020 ? » à l’amphithéâtre de Bourcet (Ecole militaire, 9h00 – 17h15). experts civils et militaires seront réunis autour de quatre tables rondes : « Les besoins opérationnels des forces en drones à l’horizon 2020 ». « Les conséquences éthiques et sociétales de l’usage des drones ». « L’industrie des drones ». « Grand témoin». Avant le 13 mai 2016, terme de rigueur, vous pouvez vous inscrire au colloque en transmettant vos nom, prénom, date et lieu de naissance à cette adresse : inscription.irsem@defense.gouv.fr Veuillez noter que les discussions seront tenues dans le respect des règles de confidentialité dites de Chatham House.

25 mai 7 jeunes doctorant(e)s en géopolitique, relations internationales, diplomatie ... qui se lancent le défi de résumer en 7 minutes chacun le travail des 3 dernières années de leur vie ! La première édition de "Ma thèse avec le Diploweb en 7 minutes" qui se tiendra le 25 mai à 18h au 70 rue du Ranelagh, Paris 75016. Inscriptions

26 mai ANAJ IHEDN Compliance : outil de compétitivité ou instrument de politique économique ? Dominique LAMOUREUX Directeur Ethique et Responsabilité de groupe Thalès Thomas VASSAUX Consultant Senior Business Risk & Compliance PwC France et Afrique Francophone Jeudi 26 mai 2016 19h30 à 21h00 Amphithéâtre Des Vallières École Militaire. Inscriptionos

9 & 10 juin En coopération avec l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LabEx EHNE, la Bibliothèque nationale de France et l’Institut Historique Allemand GUERRES ET BANDE DESSINÉE RACONTER LA GUERRE « Raconter la guerre » a toujours occupé une place certaine dans la bande dessinée en Europe que ce soit comme instrument de propagande, d’héroïsation ou de dénonciation. Le colloque « Guerres et BD » (9-10 juin) a pour ambition de réunir des chercheurs pour faire émerger quelques lignes de force tant sur les représentations de la guerre par la BD, que sur l’imagerie qu’elle transmet ou encore son rapport à la réalité et à la fiction. 1re journée du colloque : jeudi 9 juin de 14h à 19h30 à la BnF

15 juin chaire de Cyberdéfense et Cybersécurité Saint-Cyr, Sogeti, Thales, et les Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan ont le plaisir de vous convier à la journée d’études : « Cas pratiques juridiques dans le Cyberespace : Vol de données Confidentiel-Défense, Le hacker aux multiples visages, Incitation au terrorisme sur les réseaux sociaux », qu’elles organisent au Cercle National des Armées à Paris, le mercredi 15 juin 2016 de 10h à 18h programme (non définitif) sous le lien Internet Inscription obligatoire - nombre de places limité (merci de préciser, pour des raisons de sécurité, nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse personnelle et entreprise): invitations@chaire-cyber.fr

16 juinC REOGN « Les acteurs régaliens du cyber, 16 juin, 8h30 10h00, amphi Foch, avec VA Coustillère, Guillaume Poupart, David Martinon. Détails et inscriptions

A. Le Chardon