Voici une série commencée en 2011 et qui en est aujourd'hui à son cinquième tome. Je n'ai lu pour l'instant que le deux premiers, suffisamment séduisants pour que je vous en parle avec plaisir, savourant par avance les prochaines lectures. Et exceptionnellement, je n'achète pas la série d'un coup mais tome par tome, séparant chacun de trois à quatre semaines, afin de déguster une histoire longue en bouche et pleine de rondeurs, comme il se doit. Ma façon à moi de célébrer la nouvelle série de billets sur Echoradar (intitulée radar à bulles), qui sera consacrée aux BD et à laquelle je contribuerai, évidemment : en attendant, vous pouvez toujours aller lire "Malouines, le ciel appartient aux cobra". Mais loin de l'Atlantique sud, revenons à Bordeaux.

Source