Beaucoup de commentateurs veulent à toute force comparer la crise actuelle en Ukraine (et avec la Russie) à l’aune de références passées. Ainsi, pour M. Kerry, la pratique russe serait assimilable à un acte du 19ème siècle. Passons également sur le débat fumeux pour savoir si c’est une nouvelle guerre froide, la continuation de l’ancienne, une guerre tiède et autres considérations sémantiques. Cette crise est, d’abord, une crise contemporaine qui se joue à de multiples niveaux ; et cette complexité empêche à la fois l’analyse séquentielle (niveau par niveau) et donc la compréhension générale de la crise. Cette ambition, reposant sur des clefs de lecture (géo) politiques et stratégiques, anime cet article. Il sera divisé en quatre billets (premier aujourd’hui), évoquant les multiples dimensions de la crise (1), les acteurs et leur position respectives (2), l’anticipation des prochains coups (3) et les possibilités de réponse (4). (cliquez sur le titre pour lire la suite)

source