J'avais signalé dans un précédent billet la relative accalmie du "front" ukrainien. Cela dura ce que vivent les roses, l'espace d'une élection, l'espace d'un D-day, l'espace d'une apparente normalisation. Sous l'eau, bien sûr, les affaires se poursuivaient. Voici quelques éléments d'appréciation avec moult hypothèses, dues au manque d'accès aux sources. Mais la crise est repartie : acte III !

source