Le Chardon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 18 juin 2015

Poutine, les ICBM et le dialogue nucléaire

Hier soir, regardant les infos dans l'étrange lucarne, stupéfaction : le premier titre traite de l'annonce, par V. Poutine, de la mise en place de 40 nouveaux ICBM (missiles intercontinentaux) dans les forces russes cette année. Émoi. Chacun y voit une réponse à l'annonce par les États-Unis de leur intention de "déployer" quelques matériels lourds et trois compagnies dans les pays baltes. L'émotion est à son comble, les journalistes à la mine inquiète évoquent la guerre froide, on prendrait presque peur.

Source

Bon. Si ce qui se passe en Russie est plus sérieux et inquiétant qu'on ne le néglige à Paris (tout occupé qu'on y est du jihadisme et du sud), il faut toutefois raison garder. Éléments.

Lire la suite...

lundi 30 mars 2015

La France et la négociation nucléaire avec l'Iran

Dans Le Monde de mercredi dernier, deux pages sont publiées pour dénoncer l'influence croissante de l'Iran au Moyen-Orient. Un article détaillé explique la position française, de faucon, à rebours des efforts américains et même ceux des Européens qui semblent, implicitement, être très tentés par l'accord. On peut s'interroger sur les raisons d'une telle fermeté.

source

Lire la suite...

jeudi 27 novembre 2014

Prolongation des négociations nucléaires iraniennes

Chacun a pu noter la prolongation « indolore » des négociations avec les Iraniens. Curieusement, l’affaire n’a suscité aucune des réactions en chaine auxquelles la presse « haut-du-pavé » nous a habitué. Nulle inquiétude, nul émoi. On aurait pu en effet avoir au moins deux réactions : celle constatant un échec et donc une menace nucléaire (que celui qui n’a pas subi de discours contre la prolifération au cours des cinq dix quinze dernières années jette la première pierre) ; celle constatant l’occasion manquée de changer réellement les choses au Moyen-Orient. Mais non : juste un petit entrefilet pour passer immédiatement à la décision du jour, celle du renvoi de Chuck Hagel, ministre américain de la défense. Elle-même rapidement passée sous silence.

source (cliquez sur le titre du billet pour lire la suite)

Lire la suite...