Le Chardon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Turquie

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 24 avril 2016

17/16 Otan et Russie, Obama et l'Europe, îlots divers et Ukraine, affiches et liberté d'expression

Conseil OTAN-Russie. Ce n'était qu'une réunion sans grand objet mais l'important n'était pas là, mais dans sa tenue. Le titre du Monde était excellent (vous noterez que je ne dis pas toujours du mal du Monde) : "un dégel glacial". Les uns et les autres se sont dit leurs quatre vérités, l’important étant qu'ils puissent se le dire. Ce n'est pas un retour à la normalité ou à la coopération (il est encore trop tôt pour cela) mais un petit signe, supplémentaire, du retour de la Russie dans le dialogue international. On s'éloigne encore, s'il était besoin de le signaler, de "l'isolement" de la Russie. Enfin, on notera que la diplomatie française, par la voix de M. Ayraut, a demandé une nouvelle réunion du COR "avant le sommet" (qui est prévu début juillet). Autrement dit, la France pousse les feux pour cette normalisation. Il faut dire qu'elle est membre du format Normandie qui préside aux accords de Minsk et qu'elle voit l'utilité de la Russie en Syrie, tout en se sentant bien moins préoccupée par le réarmement russe que ne peuvent l'être les PECO. Cette petite initiative, qui n'aura pas été remarquée par la plupart, confirme en tout cas le changement de ton depuis le départ de M. Fabius.

source

Lire la suite...

dimanche 27 mars 2016

13/16 : attentats à Bruxelles et en Turquie, Obama et Karadjic, Labouérie et Modigliani

Attentats de Bruxelles : que dire sinon qu'ils étaient attendus et qu'ils ne marquent pas un terme, malgré la dissolution apparente du principal groupe ayant organisé les attaques du 13 novembre et du 22 mars. Le pessimisme demeure de circonstance, d'autant que l'EI subit des revers en série en Irak/Syrie. Aussi devrait-il multiplier les attentats afin de maintenir son pouvoir d'attrait auprès d'une jeunesse déboussolée et continuer de susciter des vocations pour venir renforcer les troupes. Pourtant, cela témoigne d'une inflexion de plus en plus marquée de sa stratégie. Alors qu'à l'origine l'EI voulait établir un califat d'où diffuser sa révolution, voici qu'il a procédé à deux évolutions :

Source

Lire la suite...

vendredi 15 août 2014

La lutte des deux califes

L'élection de Erdogan à la présidence de la Turquie, le week-end dernier, constitue un tournant. Pas forcément pour ce qui concerne la vie politique intérieure turque, passablement agitée ces dernières années mais aux résultats clairs : l'assentiment d'une majorité absolue de la population à la politique suivie par l'AKP et son leader, Erdogan. Au-delà, plusieurs significations peuvent être tirées de ce scrutin.

source

Lire la suite...

vendredi 11 juillet 2014

Quel jeu de la Turquie en Irak ?

L'observateur n'aura pas manqué de noter le silence turc à la suite de la prise de Mossoul par l'EIIL. Alors qu'on avait l'habitude de déclarations courroucées contre Assad, là, rien. Silence. Vous me direz, les propos enflammés contre Assad ont d'ailleurs été bien moins fréquents ces derniers mois, l'avez vous aussi remarqué ? Probablement le résultat d'affaires intérieures turques compliquées (l'élection et les nombreux scandales révélés dans la presse), la résilience d'Assad, l'ouverture de l'affaire ukrainienne qui a ouvert un autre front (avec là aussi une Turquie mutique), bref, au nord comme au sud la Turquie se faisait discrète. Est ce donc une attitude générale ? Une nouvelle ligne politique ? Peut être, mais en Irak, il y a des raisons bien particulières.

source

Lire la suite...

mercredi 18 décembre 2013

Turquie et remue-ménages

Ainsi donc, un vaste coup de filet frappe l'entourage de M. Erdogan, dont le ministre de l'intérieur. La police turque aurait en effet arrêté plusieurs des proches de celui-ci, dont son fils... Imagine-t-on quelque part une police arrêter l'entourage du ministre de l'intérieur ? C'est tellement impensable que cette nouvelle signifie bien plus qu'une simple affaire de corruption. Il s'agit d'un conflit politique intérieur très violent qui aura des répercussions alentours.

source

Lire la suite...